Les granulés de bois viennent déjà à manquer

 

Au sortir de l’hiver, lorsque nous avons mis en place notre bouclier tarifaire sur la période Avril -> Juillet, nous avons d’abord pensé à protéger nos clients existants du contexte de notre industrie.

Nous voici en pleine période pré estivale, quelques semaines après cette première initiative, et déjà nous devons proposer un nouveau bouclier pour notre clientèle.

 

A compter du 13 juin, il ne sera plus possible de commander du pellet pour les nouveaux clients Piskorski.

Cette mesure, vous vous en doutez, nous ne la prenons pas à la légère, nous avons pleinement conscience de ce qu’elle signifie.

Mais il s’agit pour nous de protéger notre qualité de service, d’assurer les engagements qui sont les nôtres, et de permettre à chacun de nos clients de bénéficier d’un pellet de qualité, gage de notre engagement pour chacun.

 

Cette mesure est une grande première pour Piskorski.

Elle résulte d’un contexte extraordinaire, conjugaison d’une demande accrue et d’une baisse de l’offre en parallèle.

Nous voyons les prix des pellets exploser au quotidien partout sur le marché, et notre bouclier tarifaire fait de nous parmi les moins chers sur l’industrie.

Nous voyons les internautes désœuvrés face à cette situation, subissons les foudres de quelques-uns au quotidien sur les pages de nos réseaux sociaux, aigris par une période qu’ils pensent être les seuls à subir.

 

Le fait est là, le marché mute. Peut-être est-ce provisoire, peut-être pas, nous suivons une cadence qui nous est imposée et faisons notre maximum pour conserver cette démarche vertueuse qui fait de Piskorski l’acteur que vous connaissez au quotidien.

 

A vous, nouveaux clients, nous sommes navrés de devoir imposer cette barrière que nous savons provisoire.

Nous vous remercions chaleureusement d’avoir considéré notre structure pour approvisionner et espérons que vous comprendrez la décision que nous mettons en place. 

 

Nous vous remercions par avance pour votre compréhension.

Sachez que nous ne manquerons pas de vous faire part de l’évolution de la situation dans les prochaines semaines.

 

Maxence Piskorski